Edition Spéciale Budget 2022/2023

8 Jun 2022

Chers partenaires

L’Economic Development Board a le plaisir de vous proposer l'édition spéciale du Budget 2022/23 de son bulletin d'information, axé sur les principales mesures budgétaires présentées par le Dr. L’Honorable Renganaden Padayachy, ministre des finances, de la planification économique et du développement.

Le budget, intitulé Avec le peuple, pour le peuple, a été lu dans un contexte économique mondial particulièrement imprévisible. Nous sommes actuellement dans une période atypique de l'histoire mondiale, marquée par une incapacité persistante à prévoir les événements. La reprise post covid a été entachée de difficultés supplémentaires découlant du conflit entre la Russie et l'Ukraine.

ken

La Russie et l'Ukraine représentent collectivement plus de 55 % des exportations mondiales d'huile de tournesol, 30 % pour l'acier et 20 % pour le blé. La guerre a inexorablement affecté l'offre mondiale et provoqué une flambée des prix de l'énergie et des denrées alimentaires. Le FMI s'attend à ce que l'inflation atteigne 5,7 % dans les économies industrialisées, un niveau record depuis 38 ans, tandis que dans les pays en développement et les pays subsahariens, le taux est prévu à 8,7 % et 12,2 % respectivement. Cette situation a conduit le FMI à réviser récemment les prévisions de croissance mondiale pour 2022 à 3,6 %, soit 0,8 point de pourcentage de moins que les estimations initiales. L'île Maurice a été prise dans les contrecourants, nos progrès étant freinés par les changements volatils dans le dynamisme du marché des commodités et il s’agit d’une crise dont la fin ne peut toujours pas être perçue.

Les mesures annoncées dans le budget représentent une réponse pour placer l’humain au centre de la stratégie, tout en restant responsable, reconnaissant que cela ne servirait à rien de mettre en péril l'avenir avec des politiques réactives et disproportionnées. Les inquiétudes des plus vulnérables ont été fermement prise en compte, tout en restant conscients de la charge fiscale et la nécessité d’avoir des niveaux de croissance plus élevés.

La dette publique devrait passer sous la barre des 80 % du PIB au cours de cette année financière, grâce à des dépenses publiques soigneusement planifiées et à un taux de croissance du PIB plus élevé, notamment dans le secteur du tourisme, où plus d'un million de touristes sont attendus pour l’année financière 2022/23. Le déficit budgétaire de 4 % reflète également l'approche prudente du gouvernement, qui met tous les moyens en œuvre pour assurer une forte reprise. L’augmentation du PIB pour l’année financière 2022/23 devrait être de 8,5 %.

L’indépendance économique et les développements durables sont les principes fondamentaux de ce budget. Avec les mesures annoncées afin de promouvoir l'autosuffisance dans le secteur agro-industriel et énergétique, ce budget vise à être plus efficace et à dépasser la frontière actuelle de nos possibilités de production en exploitant au mieux nos ressources.

Le ‘Green Transformation Package’ énoncée devrait permettre de produire 200 MW d'électricité supplémentaires d'ici 2025, ce qui portera notre production d'énergie renouvelable à 40 %, soit deux tiers de notre objectif de 60 %. La production d'énergie à partir de sources renouvelables hybrides, l'électrification des flottes de véhicules, la gestion de la demande d'énergie et la transition vers un secteur manufacturier neutre en carbone sont des mesures clés identifiées dans la poursuite de cet objectif.

Dans le secteur de l’agro-industrie, le gouvernement a réservé 3 milliards de roupies pour stimuler la production locale des légumes, des fruits, du sucre, du miel, du bétail et du poisson. Pour alléger les coûts croissants des intrants des agriculteurs, une subvention sur les engrais et les semences est introduite, tandis que le prix garanti sur certains produits de base tels que l’oignon, les pommes de terre et les haricots offrira un confort indispensable aux cultivateurs. L’Integrated Modern Agricultural Morcellement Scheme encouragera également les projets agricoles à grande échelle. D'autres mesures visent à promouvoir des pratiques agricoles durables, conformément au principe établi du développement durable.

Ces mesures auront des effets bénéfiques notables sur l'économie en générale en réduisant les importations et en protégeant les citoyens de l’importante volatilité des prix des denrées alimentaires.

Quant à l’aspect sectoriel, plusieurs propositions ont été annoncées s'appuyant sur le précédent budget. Le régime unique dans le secteur des services financiers est une annonce importante, car Maurice poursuit sa progression pour devenir un centre financier international de substance, adhérant complétement aux normes internationales. La disposition prévoyant une taxe complémentaire sur les GBC envoie également un bon signal. Dans le secteur manufacturier, le ‘regional feeder vessel’ annoncé par le ministre apportera un soutien indispensable à la communauté des affaires en lui donnant les moyens de s’étendre à des marchés régionaux ainsi que l’Asie et ce en dépit de la hausse des coûts de fret mondiaux.

La création d'emplois figure également parmi les priorités de l'ordre du jour. La mesure ‘Prime à l'Emploi’ réduira significativement le chômage tout en ciblant les jeunes et les femmes, qui sont les plus touchés.

L'EDB est à nouveau appelé à mettre en œuvre une série de programmes clés, dont la ‘Digital Industries Academy’ récemment lancée, qui sera transformée en incubateur afin de favoriser le développement des compétences dans le secteur numérique. L'EDB se chargera également des nouveaux dispositifs tels que la Sustainable City Scheme and Transit Oriented Scheme axés sur le transport en commun récemment annoncés, qui accéléreront le développement communautaire sur des projets à usage mixte durable à travers l'île.

Enfin le budget 2022-2023 aborde la question clé de l'érosion du pouvoir d'achat des ménages.

L’allocation mensuelle d’un revenu additionnel de 1 000 roupies sous le ‘CSG Retirement Benefit’ pour les plus de 65 ans, l’augmentation de 1,000 roupies des pensions pour les plus de 60 ans, l'allocation retraite CSG, la Prime à l'emploi, les soutiens accrus au titre des aides sociales et du SRM ainsi que le taux réduit d'imposition sur le revenu pour les personnes percevant moins de 50,000 roupies, accroîtront le revenu disponible des personnes dans la tranche de revenu inférieure afin de les soutenir face à la hausse du coût de la vie.

Compte tenu des mesures annoncées pour améliorer le niveau de, l’EDB présente dans ce bulletin une rubrique dédiée aux mesures sociales. De plus, ce bulletin vous fournira un aperçu des principales mesures économiques du budget, ainsi qu'une analyse approfondie des retombées économiques.

Je vous souhaite une bonne lecture.

Ken Poonoosamy

Pour découvrir les principales mesures budgétaires et leur impact, cliquez sur le lien suivant :https://news.edbmauritius.org/2022budget/budget_2022_en.html
 

cover budget newsletter

Register Now | Mauritius - Africa : Trade and Investment Forum 2022

VACANCY - MIB Ltd seeking to recruit a CEO

Expression of Interest for Partnerships for the Development of a Hi-Tech Pharmaceutical Industry in Mauritius

Chat with us

Talk to us